EN - FR
MENU

Disons que le septième art en est un plutôt familial à ce point de ma vie

Philippe Debay

Concepteur de jeux senior et scénariste

Salut, moi c’est Philippe.

J’ai joint l’équipe de Panache Jeux Numériques en avril 2015 à titre de game designer et scénariste. Mon background est en littérature et je roule ma bosse dans l’industrie du jeu depuis 1997.

Les projets préférés auxquels j’ai participés:

Celui pour lequel j’ai définitivement eu le plus de plaisir est Hype – The Time Quest, mon premier jeu chez Ubisoft en 1997. Nous avions carte blanche et c’était un mandat ambitieux: nous devions créer un jeu de type Zelda! Nous formions une équipe inexpérimentée, patrons inclus, et nous avions des ambitions grosses comme le monde! “Nous étions jeunes et larges d’épaules” (cit : Bernard Lavilliers)

J’ai participé à la production de plusieurs jeux d’envergure, dont Assassins’ Creed et Splinter Cell Conviction, mais le projet qui m’a procuré la plus grande satisfaction est beaucoup moins connu : James Noir – Hollywood Crimes. C’était pour le lancement de la 3DS et mon dernier projet chez Ubisoft. Un échec commercial, certes, mais mon rôle sur ce projet m’a permis d’expérimenter toutes sortes de nouvelles approches artistiques et narratives, complètement différentes de ce dont on a l’habitude. Et j’ai notamment eu la chance de développer une expertise de réalisateur de “live action” en stéréoscopie.

En ce moment je joue à :

Until Dawn pour l’aspect détente et l’évasion. Ça se joue bien avec ma conjointe. Secrètement j’aime bien la voir avoir peur :). Et Uncharted 3… Pour être prêt pour le 4!.

Jeu inexistant que j’aimerais jouer:

Un jeu de type Call of Duty qui me ferait revivre toutes les grandes batailles du passé, sans tout le fla-fla over the top des jeux d’action actuels. Et un “jeu-documentaire”, comme celui sur lequel je travaille en ce moment J

Outre le jeu, ce qui me branche…

Le théâtre: La scénographie me fascine. J’adore voir comment, dans un lieu aussi confiné qu’une salle de théâtre, on parvient à faire voyager les spectateurs à ce point. Je suis impressionné de voir comment cette forme d’art a su se renouveler au fil du temps. Mes pièces préférées: Toute l’œuvre de Robert Lepage. Et Cyrano de Bergerac, pour le texte splendide.

La littérature: Comment de simples mots sur du papier, composés à partir des mêmes 26 lettres, peuvent-ils nous plonger dans des univers aussi denses et des émotions aussi intenses? Pour moi, c’est la forme d’art la plus pure, et celle qui me transporte le plus loin…

Je lis en ce moment

Le roman de Garth Risk Hallberg, City on Fire.

Les romans les plus marquants pour moi : The Road de Cormac McCarthy, Le chant du bourreau de Norman Mailer, et In Cold Blood de Truman Capote

Et côté musique :

J’ai besoin de variété. Je me décrirais comme un peu superficiel musicalement. Je suis “Mr. top 10”. J’aime les 10 meilleures pièces dans chacun des styles (blues, jazz, rap, rock etc.).

Mon dernier film au cinéma :

Le dernier Star Wars en famille. Disons que le 7ieme art en est un plutôt familial à ce point de ma vie!

Ma réflexion sur le jeu. Ou s’en va-t-il?

En une phrase, je dirais simplement : “il va là où il veut bien aller!”. J’ai fini de me poser cette question sans fin. On se la posait il y a 20 vingt ans et on se la posera encore dans 20 ans.

Merci,
Phil!