EN - FR
MENU

Je suis heureux qu’Ubisoft et moi en soyons venus à une entente

Patrice Désilets reprend les droits de 1666 Amsterdam

Patrice Désilets et Ubisoft s’entendent sur les droits du jeu

Montréal, le 25 avril 2016

Ubisoft et Patrice Désilets s’entendent aujourd’hui afin de mettre fin au litige qui les opposait relativement au projet 1666 Amsterdam. Au terme de cette entente, M. Désilets retire son recours juridique à la Cour Supérieure du Québec contre Ubisoft. Dans la foulée, l’entreprise donne aussi les droits du projet 1666 Amsterdam à M. Désilets qui en possédera désormais le contrôle créatif et commercial.

« Au-delà de nos différends du passé, Patrice et moi sommes avant tout intéressés par la création de jeux vidéo et l’évolution de ce médium de divertissement, » a indiqué Yannis Mallat, président directeur général d’Ubisoft Montréal et Toronto. « Cette entente est une bonne nouvelle pour tous. Les équipes créatives d’Ubisoft travaillent aujourd’hui sur des projets innovants qui marqueront notre industrie pour les années à venir. C’est justement là, auprès de nos équipes, que nous souhaitons concentrer nos énergies et poursuivre ce que nous bâtissons au Québec depuis près de 20 ans. Comme nous l’avons toujours dit, Patrice est un créateur talentueux et nous lui souhaitons tout le meilleur dans le développement de ses projets. »

« Je suis heureux qu’Ubisoft et moi en soyons venus à une entente qui me permet d’obtenir le jeu 1666 Amsterdam, » a indiqué M. Désilets. « Je vais maintenant me consacrer entièrement au développement d’Ancestors: The Humankind Odyssey, mon prochain jeu avec Panache Jeux Numériques. C’est ce qui m’importe le plus aujourd’hui : faire les meilleurs jeux et démontrer au monde entier le talent créatif des Québécois. Je souhaite aussi tout le succès aux équipes d’Ubisoft. »

Cliquez ici pour consulter le communiqué