EN - FR
MENU

Je déteste détester quelque chose, c'est bien trop compliqué. Je préfère être neutre ou apprécier, c’est bien mieux!

Rafik Guertin Bentaieb

Animateur

Quel était ton métier de rêve quand tu étais enfant?

Je voulais être dessinateur de bandes dessinées comme Todd McFarlane, le créateur de Spawn.

L’industrie du jeu, pourquoi? Explique-nous ton cheminement pour atterrir chez Panache.

Comme l’explique la question précédente, je voulais dessiner. C’est ce qui m’a tout d’abord amené à faire un D.E.P. en procédés infographiques. J’ai ensuite continué mon parcours en effets spéciaux pour le cinéma et la télévision au Centre NAD en 2006 avant de me diriger vers une spécialisation en animation 3D au Campus Ubisoft en 2009. J’ai par la suite travaillé chez Hibernum Créations pendant environ 7 ans sur une multitude de petits projets et me voici me voilà chez Panache Jeux Numériques!

Quel est ton rôle actuellement chez Panache? Et concrètement, ça veut dire quoi?

Je suis Animateur 3D. En théorie, mon travail consiste à manipuler des axes de rotation sur des modèles animables. En pratique, je m’amuse tout simplement à faire bouger des bonhommes. Un peu comme je le faisais avec mes G.I. Joe ou les Barbies de ma soeur quand j’étais jeune. Mais là, c’est à l’écran que je le fais.

Tu es assez réservé de nature. Dirais-tu que ton métier te sert de moyen d’expression?

Mais oui, bien sûr! En général, je suis plutôt du genre observateur et analytique. Je trouve ça intéressant de regarder pour apprendre et savoir comment tout fonctionne.

Quel aspect aimes-tu le plus de ton métier ou du travail que tu fais sur Ancestors?

La liberté de création.

Et c’est quoi ton plus grand défi dans ton métier?

De sans cesse essayer de faire preuve d’originalité pour ne pas sombrer dans la paresse du stéréotype.

Qu’est ce qui t’attire ou te fascine dans les jeux?

L’effet de la virtualité. C’est-à-dire la distraction momentanée de la réalité qui nous entoure que les jeux nous offrent en nous amusant à jouer le rôle d’un personnage dans un monde imaginaire.

Quels sont tes jeux favoris de tous les temps?

GTA V
Resident Evil 1 (PC)

Outre le jeu, qu’est ce qui te branche?

J’aime bien regarder des séries ou sitcoms. En passant de Malcolm in the Middle et The Office en allant jusqu’à Preacher et Mr. Robot.

Si tu trouvais une lampe magique, que demanderais-tu au Génie? Tu as droit à 3 voeux.

Ouin… Eh bien si on se fie aux films et aux histoires, dès que les gens demandent quelque chose à un Génie, soit ça se retourne contre eux, soit leurs désirs ne comblent pas leurs besoins réels.

Alors si vraiment tu veux quelque chose, tu vas te forcer un peu pour le mériter. De toute façon, on n’apprécie pas assez la saveur de ce que l’on a tout cuit dans le bec.

Si tu devais écrire une autobiographie aujourd’hui, quel titre lui donnerais-tu?

Du calme. Tout va bien aller.

Si tu pouvais avoir un super pouvoir, lequel choisirais-tu?

La connaissance je dirais. On dit que le Savoir c’est le Pouvoir, alors grâce à ça j’aurais au moins su quoi répondre à cette question.

Et pour terminer, en vrac :

Ton plat préféré?

Le bol gris dans l’armoire à gauche en haut de l’évier de la cuisine

Tes endroits préférés à Montréal?

Maison VIP dans le Quartier chinois et Le Grill Barosso sur Ontario

Ton café, tu l’aimes comment?

Genre le samedi matin, seul, tranquille avec du chocolat et un jeu vidéo.

Ton fond d’écran?

Oh là là! Je ne sais plus trop. J’ai tout le temps trop de choses d’ouvertes en même temps. Documents Excel, 3ds Max et 75 onglets dans mon navigateur Chrome… Ouin 75.

Ton moment favori de la semaine au bureau?

Le matin, quand c’est tranquille et que j’ai le temps de fixer mes objectifs de la journée.

Deux choses que tu détestes?

1 – J’ai un peu de misère avec les gens négatifs qui ne font que chialer. « Dans mon livre à moé », tu as le droit de chialer, à la condition que tu conclues ta phrase avec une solution.

2 – Je déteste détester quelque chose, c’est bien trop compliqué. Je préfère être neutre ou apprécier, c’est bien mieux!

Qui a eu le plus d’influence sur toi professionnellement?

Bien des gens, évidemment, mais je dirais en particulier Lucio Menillo. Il a été d’un grand support grâce à sa personnalité et ses bons conseils au début de ma carrière et même encore aujourd’hui. Un sacré bon gars.

Le meilleur conseil qu’on ne t’a jamais donné?

« Qui t’as dit que ce serait toujours facile? J’ai juste dit que t’étais capable. » – De moi à moi :)